Le doublement en un an du nombre de bornes de recharge publiques souligne les possibilités pour la mobilité électrique

3 juillet 2024

L'année dernière, la Belgique a connu un doublement spectaculaire du nombre de points de recharge publics pour véhicules électriques (VE). En un an, pas moins de 36 000 nouveaux points de recharge publics ont été ajoutés, pour un total d'un peu moins de 72 000 points de recharge en Belgique à la fin du mois de juin. Nous constatons également une tendance positive dans les ventes de véhicules passagers : entre-temps, un véhicule neuf sur quatre est une voiture électrique. Ces progrès impressionnants montrent qu'une politique ambitieuse axée sur la conduite électrique est possible. EV Belgium appelle les différents niveaux politiques à faire des choix clairs et à n'autoriser uniquement la mise en circulation de voitures particulières et de camionnettes à zéro émission à partir de 2030.

Réaliser l'ambition de l'e-mobilité

Grâce à la récente croissance substantielle des points de recharge, EV Belgium estime qu'il est tout à fait possible d'envisager une suppression progressive - d'ici 2030 - des voitures particulières à moteur à combustion interne (ICE) dans les trois régions. Ce faisant, nous rendrons nos transports moins polluants et plus sains si nous osons faire les bons choix à court terme. EV Belgium demande également de fixer des objectifs élevés pour un secteur du transport plus sain et donc de réduire rapidement les émissions de CO2 dans ce secteur également.

Avec près d'un quart de million de VE’s en circulation en Belgique et pas moins de 72 000 points de recharge accessibles au public (voir annexes), la Belgique est en tête du peloton européen en matière de mobilité électrique. Il est donc plus que jamais possible de rester en tête avec les Néerlandais, les Norvégiens, les Suédois et les Danois.

Des solutions pour le futur

"Pour rester à la tête du peloton, des choix politiques clairs sont nécessaires", déclare Philippe Vangeel, directeur d'EV Belgium. À la lumière de ces chiffres positifs, EV Belgium met en avant trois fers de lance pour les prochains gouvernements.

  • La réduction du coût de la conduite en VE reste une priorité.

Cet objectif peut être atteint en optant pour un transfert de taxe vers les combustibles fossiles, en maintenant les mesures d'écologisation des voitures de société, des incitations supplémentaires pour le marché privé (y compris le marché de l'occasion) et des incitations fiscales spécifiques pour le secteur du transport de marchandises. Une politique cohérente à travers les frontières régionales augmentera également l'impact des mesures prises et accélérera la transition vers la mobilité électrique.

  • Une expansion intelligente et flexible du réseau électrique est nécessaire.

La mobilité électrique doit être considérée comme une partie de la solution dans la transition vers une production d'électricité à zéro émission. Le stockage d’électricité dans la batterie de la voiture peut jouer un rôle crucial en cas de surproduction et, à long terme, en cas de pénurie, en déchargeant sur le réseau. Des investissements dans un réseau intelligent et robuste garantissent donc un approvisionnement en énergie stable et verte. Il est également important d'offrir des incitations tarifaires adéquates aux utilisateurs finaux.

  • Poursuite de l'engagement en faveur de mesures pour le secteur des stations de recharge

Sur la base des accords conclus, nous appelons à un soutien continu des investissements de l'industrie dans l'infrastructure de recharge, y compris la recharge à domicile, la recharge sur le lieu de travail et les points de recharge publics. Ce soutient est essentiel pour continuer à répondre à la demande croissante de mobilité électrique.

"La croissance spectaculaire du nombre de points de recharge et l'augmentation rapide de la part de marché des VE montrent que des politiques positives axées sur la conduite électrique sont non seulement possibles, mais qu'elles sont déjà mises en œuvre aujourd'hui. Cela nous aidera à respecter les engagements pris en matière d'écologisation de la mobilité et à atteindre les objectifs de réduction des émissions", souligne M. Vangeel. "Ce n'est qu'en apportant des solutions aux défis connus que nous pourrons poursuivre et réaliser cette tendance positive pour la mobilité électrique en Belgique."

Annexes:

Market Update Q2 2024 - ChargingMarket Update Q2 2024 - Vehicles

Fermer